numéro 90 printemps 2015
Tous les numéros et livres publiés depuis 1991...
S'abonner, commander d'anciens numéros ou des livres
 
 

Numéro 90
28 pages

disponible

 

Ce numéro  fait l’objet d’un tirage limité.
Il est
disponible au prix de 6,00 € dans nos
points de vente habituels et sur abonnement.

Au sommaire

 Combattants de la Liberté  

3 L’éditorial : Combattants de la Liberté
4 Enquête sur le chasseur Baudrillard,
premier à mourir pour la France
4 « Tué à l’ennemi »
5 Vicissitudes posthumes de Baudrillard
5 Oublié sur le Monument aux Morts ?
6 Le pourquoi d’une rue de Châlons
à son nom
6 L’émigré d’Amagne
7 Absence de lien avec Châlons
9 Début de guerre vu par les civils
10 Jesson Auguste François
14 Le placet destiné à Napoléon
15 Cabu et la Liberté d’expression
17 Toussaints : protégée en attendant
18 Présentation du dictionnaire
21 Modifications statutaires
22 Grand Jard :un site classé en danger
24 à quoi va ressembler le grand jard si...
25 Bassin ou boulingrin ?
27 Il existe d’autres solutions…
28 : Exposition « Le ciel entre guerre et paix »
28 A lire

Pour vous abonner ou commander d'anciens numéros, rendez-vous sur notre boutique virtuelle

voir aussi nos pages de présentation

 
L'éditorial
de Sabine Schepens

rédactrice en chef

 

Combattants de la Liberté

...A un siècle de distance, la mort tragique du chasseur Baudrillard et celle du caricaturiste Cabu se rejoignent. L’un comme l’autre sont les premiers à être tombés pour défendre la Liberté menacée. Celle de la Mère-Patrie pour l’un, celle d’expression pour l’autre. Aucun des deux ne figure sur le monument aux morts de Châlons. Tous deux sont morts en fantassin de la liberté, l’un en creusant une tranchée pour faire rempart à l’ennemi, l’autre le crayon à la main, ce thermomètre de la démocratie qu’il maniait intelligemment pour défendre la liberté tout en s’affranchissant des interdits.. (pour lire l'intégralité de cet éditorial, suivre ce lien).

 

Enquête sur le chasseur Baudrillard, premier soldat à mourir pour la France : Le chasseur Baudrillard est-il vraiment le premier Châlonnais mort pour la France lors de la Grande Guerre ? Le doute s’est installé dans l’esprit de Bruno Malthet lorsqu’il entreprit d’illustrer la notice que le dictionnaire des Châlonnais devait lui consacrer. Nous publions les résultats de l’enquête minutieuse qu’il a menée pour élucider les énigmes entourant le chasseur Baudrillard dont une rue de Châlons porte le nom.



 



Le placet destiné à Napoléon : Notre précédent numéro a consacré un premier article à la querelle ayant opposé Châlons et Reims au début du XIXe siècle sur le siège de la Préfecture. Nous en publions la suite portant sur le placet ou supplique adressée par le conseil municipal de Châlons à l’Empereur et dont les archives municipales conservent plusieurs exemplaires manuscrits.


Cabu et la Liberté d’expression : Même lorsque l’on cherche à l’assassiner, la Liberté d’expression doit toujours rester vivante. Une affiche, en vitrine de l’Espace Catalaunien et agrandie en couverture de ce numéro, a rendu hommage à Jean Cabut...

Toussaints : protégée en attendant plus. Nos adhérents et abonnés sont nombreux à nous interroger sur l’avenir de l’ancienne abbaye de Toussaints...

 


Grand Jard : Un site classé en danger… La pratique urbaine du skate n’est pas sans causer des dégradations au patrimoine et nécessite d’y apporter une réponse satisfaisante. Pour l’association Nouvelle Catalaunie, celle consistant à aménager un des bassins du grand jard pour cette pratique est une fausse bonne solution qui, si elle était mise en œuvre, reviendrait à soigner le mal par un plus grand mal en portant gravement atteinte à un site classé.

à quoi va ressembler le grand jard si... Pour savoir à quoi pourrait ressembler le grand jard si le projet d’aménagement porté par la ville de Châlons voyait le jour, il suffit de parcourir l’avant projet réalisé et de regarder les photos fort explicites qui l’illustrent.

Qui a oublié qu’un site classé est un espace « dont la qualité, au nom de l’intérêt général, nécessite la conservation en l’état (entretien, restauration, mise en valeur…) et la préservation de toutes atteintes graves (destruction, altération, banalisation…) » ?


 

.Début de guerre vu par les civils : Elisabeth Schultz a dépouillé la correspondance envoyée par sa tante, demeurée à Châlons, à sa mère, en cure à Berck, au début de la première guerre mondiale. Elle nous livre son travail qui permet de jeter un regard inédit sur la situation des civils restés à Châlons lors de l’occupation allemande de septembre 1914

Jesson Auguste François : (1854 – 1926) Agriculteur - doyen du conseil municipal
Fils de cultivateur, Auguste François Jesson naît le 19 mars 1854 à la ferme familiale sise rue...

 

 

Présentation du dictionnaire : L’assemblée générale du 29 janvier dernier avait pour objet la présentation et l’adoption des choix stratégiques devant présider à la publication du « Dictionnaire biographique de la Catalaunie & des Châlonnais célèbres, illustres ou mémorables ». Cette présentation s’est faite sous forme d’un diaporama dûment commenté.
Modifications statutaires : La présentation du dictionnaire a été précédée d’une assemblée générale extraordinaire ayant pour objet de modifier les statuts de l’association...

 

 

Bassin ou boulingrin ? Dans l’étude sommaire d’aménagement du grand jard, l’usage répété et insistant du terme boulingrin pour désigner les bassins du jard n’a rien d’innocent.

Il existe d’autres solutions… Si ce projet de transformation radicale des bassins et allées du grand jard voit le jour, on assistera à une minéralisation de plus du tiers d’un espace vert aujourd’hui qualifié de remarquable et protégé au titre des sites classés comme d’autres jardins tel le parc du château de Versailles. Il existe pourtant d’autres solutions...

Le ciel entre guerre et paix : Du 7 mars au 15 juin 2015, le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie présente une exposition des aquarelles météorologiques réalisées durant la première guerre mondiale par André des Gachons, Champenois d’adoption.

A lire : Catalogue d’exposition

Les pensées de Pierre Dac illustrées par Cabu.

Lorsque tournaient les moulins à vent de l’arrondissement de Châlons-en-Champagne par Paul et Marie-Céline Damagnez.


 

© 2015 Association Nouvelle Catalaunie
Tous droits de reproduction et de représentation réservés