Le Petit Catalaunien Illustré
 
Ce numéro hors série, qui fait l’objet d’un tirage limité, est disponible au prix de 10 €

Pour vous abonner ou commander d'anciens numéros, rendez-vous sur notre boutique virtuelle

 Au sommaire du n° 37

Culture
L'éditorial - Le Mau mélé - Du catalauni à l'euro - Change et Lombards à Chaalons en Champaigne - Hommages à Léon Bourgeois - Léon Bourgeois reçoit son prix Nobel - L'exposition Léon Bourgeois - Le Petit Canard Illustré - Histoires de Catalaunie - Raconte-moi Châlons !
Quatorze histoires à lire sans modération
- Une nuit cour Maufaite - Les vierges du portail sud de Notre-Dame-en-Vaux et les 4 lions de l'Hôtel de Ville - Forget-me-not - commémorations - Mitaine : poète et Diogène châlonnais - La complainte du patrimoine : Coolus, Pierre Dac, Pavillon d'angle du Musée - A lire : les nouveautés du trimestre

Société
Les
Augustins se mobilisent - La maison de l'indépendance - Trois regards sur la prison (Portrait d'un visiteur de prison - Terra ingognita - Une porte ouverte dans la prison) - Exploiter n'est pas jouer - Sauvez nOs semenceS - OGM : le cauchemar commence - Vatry et l'environnement

 
L'éditorial
de Sabine Schepens, rédactrice en chef du Petit Catalaunien Illustré

 Dix ans
dans la galaxie Gutemberg
 Voici dix ans que, chaque trimestre, il me revient le plaisir de boucler Le Petit Catalaunien Illustré en rédigeant et en signant son éditorial. Celui de notre premier numéro d’essai contenait notre ‘‘credo pour une gageure’’. " Le Petit Catalaunien Illustré, écrivions-nous, nouveau né dans la galaxie Gutemberg, et dans l’univers châlonnais, relèvera sa gageure : parler de ceux qui agissent. Et croire en l’espace associatif, un des leviers du rayonnement Châlonnais en Champagne et au delà. Tout en cultivant l’humilité qui est la richesse du sage ".

Avons-nous réussi cette gageure ? Même si la tâche n’a pas toujours été très aisée et que la réponse vous appartient avant tout, nous avons le sentiment d’y avoir été fidèles. Le premier des deux numéros hors série du Petit Catalaunien Illustré publiés à l’occasion de notre dixième anniversaire, que nos adhérents et abonnés trouveront avec ce numéro, s’en veut le reflet. Il présente nos objectifs et moyens d’action et constitue un index utile, avec son panorama des couvertures et sommaires des 43 numéros et 2 livres publiés depuis 1991, du chemin que nous avons parcouru pour construire la nouvelle Catalaunie

Le deuxième de ces hors-séries est consacré au premier volume des Histoires de Catalaunie de Roger Canard. Ce numéro vous le présente et l’accompagne d’une autre de ses nouvelles présentant quelques similitudes avec celle d’Alexis Guillemot qui la suit. Outre le caractère insolite et somme toute très agréable de ces nouvelles, elles ont en effet en commun d’avoir été écrites par des auteurs ayant emprunté leur nom à des palmipèdes et poursuivant l’objectif de nous distraire tout en nous interpellant sur la complainte du patrimoine châlonnais 

Mission réussie, si j’ose dire, en ce qui nous concerne. Cette interpellation, nous continuerons à la relayer et à l’appuyer afin d’apporter, numéro après numéro, notre pierre à la préservation du patrimoine. Beaucoup a certes déjà été fait, mais beaucoup reste encore à faire. Et, parmi les priorités que nous entendons voir mettre en œuvre figure en premier lieu la restauration de Notre-Dame-en-Vaux dont l’état actuel donne une mauvaise image du patrimoine châlonnais.

Nous continuerons également, bien sûr, à relayer, à appuyer et à développer les réflexions et les actions portant sur les deux autres des trois branches de l’arbre de la nouvelle Catalaunie que nous avons planté voici dix ans. Ces aspects sociétaux sont souvent plus difficiles à aborder que l’histoire ou le patrimoine, surtout lorsqu’ils touchent aux droits de l’Homme ou à l’environnement. Tel est le cas du dossier que nous traitons, dans ce numéro, pour permettre à chacun, au travers de trois exemples différents, d’avoir un autre regard sur la prison. Ainsi en va-t-il également du dossier de Vatry qui n’est pas refermé, malgré le rejet de sa candidature pour être le 3ème aéroport parisien

Pour l’heure, je vous laisse découvrir ce Petit Catalaunien Illustré dont le premier article vous permettra, je vous le souhaite, de passer plus facilement une bonne et ‘‘euro’’ année 2002 en songeant aux différents changements monétaires auxquels nos ancêtres n’ont pas échappé depuis que la Catalaunie existe !…

Du

Catalauni à l’euro : photos et extraits

 Hommages à Léon

Bourgeois, prix Nobel

de la Paix : photos et extraits

 Une nuit cour Maufaite

" Le jour c’est la vie des êtres. Mais la nuit c’est la vie des choses " (Alphonse Daudet)

Nouvelle de Roger Canard dans laquelle l'auteur fait se réunir dans l'antique cour Maufaite de Chaalons en Champaigne les divers ornements statuaires des monuments et immeubles civils et religieux de la ville.
Extraits choisis
"Au confluent du Mau et du Nau, là où était la Cour Maufaite, véritable cour des miracles et haut lieu du Châlons moyenâgeux, des volutes de brume irréelles montent des eaux. Dans la clarté mouvante et diffuse de la lune on devine une agitation insolite, des frôlements, des bruits confus, des bruits de voix étouffés ; c’est le rendez-vous du petit peuple de la nuit. Ils sont tous venus, depuis le brave bourgeois aux grandes moustaches de la rue Thomas Martin jusqu’aux jeunes basochiens, la plume au bonnet de la rue du Général Compère, en passant par la petite florentine de la rue Jean-Jacques Rousseau, les gentils clowns du cirque, la gracieuse Diane Chasseresse accompagnée par son voisin l’Apollon du Jardin public"...

 
 La séance est présidée par la petite vierge de l'abbaye de Vinetz." Je vous demande d’être indulgents, déclare en préambule la petite vierge d’une voix fluette. Je vous rappelle que quels que soient les griefs que nous avons à formuler à l’encontre des ingrats vivants qui nous oublient et nous ignorent, notre réunion n’est pas un tribunal… Qui a une proclamation à faire ? 

 

 Moi, s’écrie un petit lion médiéval de Notre-Dame-en-Vaux, je proclame que les hommes sont méchants ; après nous avoir créés afin de satisfaire à leur gloire du moment ils ne s’intéressent plus à nous et nous laissent mourir d’une atroce façon"...

  Et moi, dit le Chardonneur de la rue Saint-Nicaise, avez-vous vu le supplice que l’on me fait endurer en me forçant à avaler un énorme tuyau qui va finir par m’étrangler ?
Je n’en puis plus
"…

 -
Et moi, ajoute l’Apollon du Jardin public en montrant la ferraille qui lui sert maintenant de bras et la plaie béante de sa cuisse, pour un dieu je fais vraiment triste figure et j’ai honte pour moi et pour ceux qui sont responsables de ma déchéance…

 CONTE DE NOEL

Les Vierges du portail sud de Notre-Dame-en-Vaux et les quatre Lions de l’Hôtel de Ville par François-Alexis Guillemot

"Les historiens de notre ville, les Barbat, les Grignon, d’autres encore avec eux, nous enseignent que les sans-culotte de notre ville auraient, à l’époque de la Révolution, raboté les reliefs de ces vierges, auraient gratté leurs robes, taillé à coups de marteau dans leur visage et les auraient mises, enfin, dans l’état de misère où nous les voyons, que Victor Hugo a si pittoresquement exprimé en disant qu’elles sont raclées comme des carottes. Quoi qu’il m’en coûte de m’élever contre l’autorité de savants écoutés et contre l’opinion générale. je veux révéler au public ce que je sais et rétablir la vérité si longtemps méconnue. Nos annales n’en seront pas diminuées d’intérêt, pour cela et nos ancêtres seront au moins lavés d’un crime de lèse-cité dont ils portent injustement le poids"…

Ainsi commence ce merveilleux conte de Noël où Alexis Guillemot nous décrit comment quatre des vierges du portail sud de Notre-Dame-en-Vaux, par une nuit de Noël 179…, vont chevaucher les quatre lions de l'Hôtel de Ville à la recherche de leurs paroissiens et cause ainsi leur perte et celle des autres vierges du portail quand, au petit matin, elles regagnent leurs pénates toute recouverte de la corrosive salive des lions.

 
plaque commémorative du classement par l'UNESCO de Notre-Dame-en-Vaux au patrimoine mondial de l'humanité


un lion affamé et salivant
 
avant (reconstitution non garantie)
 
pendant (reconstitution à moitié garantie : lion de l'Hôtel de Ville et l'Automne du Petit Jard)
 
après (décomposition hélas garantie)


 Forget-me-not : The unknow American
 Sur une plaque commémorative fixée dans le hall d’entrée de l’Hôtel de Ville figure la mention suivante, à gauche des premières marches : " PAIX – PATRIE. Le 24 octobre 1921. M. Servas étant maire de la ville. En présence du Major Général Rogers et des représentants de l’American Legion fut choisit dans l’Hôtel de Ville de Châlons-sur-Marne le corps du soldat inconnu américain. Syndicat d’Initiative. Châlons-s-M .
La plaque en anglais agrafée en dessous précise qu’elle fut inaugurée le 4 juillet 1939, jour de l’ " independance day ", la fête nationale américaine, par Mr Bullitt, l’ambassadeur des Etats-Unis en France. Dans un cadre posé sur le muret de soubassement du hall figure une photo de la chapelle ardente et un texte explicatif sur les émouvantes cérémonies de Châlons ce 24 octobre 1921 et du cimetière d’Arlington à Washington le 11 novembre 1921 où ce soldat inconnu repose depuis dans un tombeau de marbre blanc sur lequel est gravé en lettre d’or le nom de " Châlons-sur-Marne".
 

Commémorations

La consultation de la page régionale des célébrations nationales figurant sur le site internet du Ministère de la Culture nous apprend que la Région Champagne-Ardenne est une des rares régions de France à ne point l’alimenter des anniversaires qui y ont été, sont ou seront célébrés, comme la célébration du 150ème anniversaire de la naissance de Léon Bourgeois. Il n’existe au demeurant pas, à notre connaissance, de calendrier prévisionnel des commémorations locales permettant de ne pas oublier ces événements qui marquèrent de leur empreinte la vie de la Catalaunie.

Jean-Paul Barbier ayant ausculté " Châlons-en-Champagne au jour le jour "(*) , nous avons sélectionné dans son ouvrage les principales dates décadaires de 2002 :
2 mars 1972 : début de la destruction du théâtre à l’italienne de Châlons, dit " salle Barbat ", construit en 1771
29 mai 1902 : naissance à Bouy d’Henri
Guillaumet, pionnier de l’aéropostale avec Mermoz et Saint-Exupéry
10 juin 1972 : jumelage avec la ville de Neuss
17 juillet 1852 : voyage inaugural de la ligne Paris-Strasbourg
20 septembre 1792 : bataille de Valmy
2 décembre 1852 : bénédiction et pose du coq de la flèche de la tour Nord-Ouest de Notre-Dame-en-Vaux nouvellement reconstruite par l’abbé Paul Champenois
 
(*) Châlons-en-Champagne au jour le jour de Jean-Paul Barbier, 1999, disponible auprès de l’auteur à 51510 Cheniers pour 40 FF (6,10 euros)

 Les Augustins se mobilisent : La mobilisation finit toujours par payer. L’association des Augustins vient à nouveau de le démontrer face à un projet immobilier qui lui donnait quelques inquiétudes quant à la préservation du patrimoine et du cadre de vie des riverains de ce quartier du centre ville. Un quartier dont l’association demande le classement en "Zone de Protection du Patrimoine Architectural et Urbain". Le Petit Catalaunien Illustré, n°37, hiver 01-02 p 20

 
Cette maison bourgeoise, initialement promise à la destruction, devrait être préservée grâce à la mobilisation des Augustins.

 La maison de l’indépendance : Lors de son assemblée générale, l’association Nouvelle Catalaunie a décidé de financer le projet de maison de l’indépendance que lui a soumis l’association bobolaise Yèrètaso. Demain, au pied du Musée provincial, les handicapés de Bobo deviendront les artisans de leur intégration sociale. Le Petit Catalaunien Illustré, n°37, hiver 01-02 p 21

 

 Trois regards sur la prison

L’univers carcéral est un milieu sur lequel on préfère ne pas ouvrir les yeux en jugeant parfois que ceux qui y sont enfermés n’ont que ce qu’ils méritent. Pourtant, derrière chaque prisonnier, il y a un homme ou une femme qui doit pouvoir se reconstruire afin de se réinsérer dans la société, parmi nous, dès qu’il aura retrouvé sa liberté. Ce rôle, imparti à l’administration pénitentiaire, est utilement complété par l’apport et l’action des visiteurs de prison et des associations.

 Portrait d’un
visiteur de prison

Chaque semaine, Guy Merlin se rend à la maison d’arrêt de Châlons-en-Champagne. Nulle peine à purger pour ce retraité au-dessus de tout soupçon, mais simplement une bonne raison de pousser les portes de l’univers carcéral : il est visiteur de prison. (article paru dans La Revue de la Mutuelle Nationale Caisse d’Epargne n° 138/794 avril 2001).

Terra incognita

Voilà trois ans que, jour après jour, la Maison d’accueil ouvre ses portes sur un monde inconnu qui se découvre peu à peu. Elle est l’œuvre de l’association Solidarité Prison Justice. (article extrait de la présentation de l’association Solidarité Prison Justice faite au jury du Trophée Dac 2001).

Solidarité Prison Justice
12 Bd Anatole France Châlons-en-Champagne

tel/fax : 03 26 63 20 57

 La bibliothèque :
une porte ouverte
dans la prison

"La lecture est un appui essentiel à la politique mise en place par l'administration pénitentiaire pour favoriser la formation et l'insertion sociale et professionnelles des publics qu'elle a momentanément en charge" (Code de procédure pénale, article D443 du 6 août 1985). (article publié par Interbibly (*) dans Corps 12 (n° 41, 2ème trimestre 01), revue éditée par le Centre régional du Livre (ORCCA)
(*) Interbibly : agence de coopération entre les bibliothèques de Champagne-Ardenne


 

  Le logo de Solidarité Prison Justice






 le portail de la maison d’arrêt de Châlons-en-Champagne

 Exploiter n’est pas jouer
16 heures par jour, 6 jours sur 7, salaires de misère, conditions de travail insalubres, syndicalistes licenciés … De nombreux jouets sont fabriqués dans ces conditions. Ils sont vendus en France et les consommateurs risquent de les acheter sans le savoir.
Dossier monté avec l’aide de Artisans du Monde et du syndicat des Finances CFDT de la Marne.
Artisans du Monde à Châlons-en-Champagne : accès par la rue de la Petite Juiverie - Châlons-en-Champagne. Heures d’ouverture de sa boutique : jeudi et vendredi de 14 h 30 à 18 h 30 - mercredi et samedi de 9 h 30 à 12 h et de 14 h 30 à 18 h 30.
CFDT : visitez les pages de son site internet consacrées à la campagne "Exploiter n’est pas jouer". Vous y trouverez notamment la pétition.
http://www.cfdt.fr/inter/ethique/ethique.htm

 Un mouvement européen

Ce mouvement est né aux Pays-Bas, au début des années 90. Il s’est ensuite développé en France (campagne " Libère tes fringues ", en 1995, coordonnée par la Fédération Artisans du Monde, et " Soyez sport " en 1996, menée par Agir Ici. Ces 2 initiatives ont ensuite fusionné, les campagnes suivantes ayant été pilotées par le collectif " De l’éthique sur l’étiquette". Depuis cette période, la Belgique, l’Allemagne, le Royaume Uni, la Suède, l’Espagne, la Suisse l’Autriche et l’Italie ont rejoint cette initiative. Des campagnes similaires sont en projet au Portugal, en Irlande et dans plusieurs pays scandinaves.

 

Le collectif est composé de 55 organisations : des associations de solidarité internationale, des syndicats et des associations de consommateurs. Le collectif est coordonné par Artisans du Monde

Pour en savoir plus : site internet du collectif

http://www.ethique-sur-etiquette.org

 Sauvez nOs semenceS
   Kokopelli, le joueur de flûte bossu, est un symbole de Fertilité connu depuis des millénaires en Amérique. La bosse de Kokopelli est un sac de semences.
Tout en semant les graines cachées au creux de sa bosse, il chante et il joue de la flûte. Il insuffle, ainsi, dans les semences le souffle de la Vie. Le symbole de Kokopelli représente l’espoir d’une Terre à nouveau fertile et de semences porteuses de Vie. L’association Kokopelli lutte depuis 10 ans pour préserver les ressources génétiques dans le domaine alimentaire grâce à " Terre de semences ".

La tâche de l’association Kokopelli est la préservation du patrimoine génétique alimentaire de l’humanité. Elle lance un SOS pour Sauver nOs semenceS.

Association Kokopelli Pour la Libération de la semence et de l’humus

Quartier St Martin 07200 Aubenas - Tél : 04 75 93 37 75

e-mail : kokopelli.assoc@wanadoo.fr

Pour en savoir plus, visitez la page web http://biovert.com/articles/kokopelli.htm

 Maïs transgénique
Le cauchemar commence

Etre pour ou contre le maïs transgénique, la querelle n’est plus d’actualité car la pollution génétique de plants " normaux " par des plants transgéniques a commencé avec une grave contamination génétique du maïs mexicain.
Greenpeace a donné l’alerte concernant le maïs génétiquement contaminé au Mexique.

Greenpeace porte plainte suite à la contamination génétique du maïs mexicain

Mexico City, 12 décembre 2001- Alors que la controverse autour de la contamination génétique de variétés de maïs au cœur même du Mexique s'amplifie, Greenpeace, accompagnée d'associations paysannes mexicaines, a entamé une procédure légale contre le gouvernement mexicain afin d'obtenir l'interdiction immédiate des importations de maïs transgénique en provenance des Etats-Unis
Pour en savoir plus :  http://www.greenpeace.fr/campagnes/cdp/ogm/O011212.htm

 Vatry et l’environnement
Le concorde à Vatry

Le site de Vatry n’a pas été retenu pour devenir le 3ème aéroport parisien. Mais il devrait bénéficier de mesures tendant à y transférer une partie du fret de nuit de Roissy. Faut-il s’en réjouir ? Réponse dans notre dossier sur Vatry.

 Consultation des sommaires des numéros

 000 à 6
 7 à 14

15 à 22
 23 à 30

31 et svts 
 Hors séries

Comment se les procurer ?
 

 RETOUR AU DEBUT DE PAGE
© 2009 Association Nouvelle Catalaunie
Tous droits de reproduction et de représentation réservés