Le Petit Catalaunien Illustré


Ce numéro fait l’objet d’un tirage limité. Il est disponible au prix de 2,50 € dans nos points de vente habituels et sur abonnement.

Pour vous abonner ou commander d'anciens numéros, rendez-vous sur notre boutique virtuelle

voir aussi nos pages de présentation des n°48, 47
46,
45, 44, 43, 42, 41, 40, 39, 38, 37, 31 à 36, 23 à 30, 15 à 22, 7 à 14, 000 à 6

 Au sommaire du n° 49

Culture


Le Mau mêlé de Lou Paté
L'édito du président
L’auberge du petit Saint-Martin
La maison des Oeuvres massacrée
André-Marie Daublaine
Histoire des orgues de l’ancienne église Saint-Germain
L’honneur de Georges Bruyère
Un miracle dans Châlons en flamme
La prodigieuse découverte du livre de prière de Mgr de Choiseuil
Nouvelles de Catalaunie
Confusions catalauniques
A lire : les nouveautés du trimestre

Société

Le patrimoine a perdu une bataille, mais..
Politiquement incorrect
Bienvenue sur www.catalaunien.info
PADD : l’ambition d’un chef-lieu de canton
Un changement climatique dangereux
Des négociations climatiques au résultat décevant
L’UNICEF à Châlons

 
L'éditorial
de Bruno Malthet, président de
l'association Nouvelle Catalaunie


De l’inutilité de croire aux miracles

Il est des miracles que l’on aimerait bien voir se produire tous les jours, comme celui qui préserva, en juin 1940, les immeubles de l’Adoration réparatrice. Ou comme celui qui permit à un Châlonnais de retrouver le livre de prière de Monseigneur de Choiseuil.

Ce type de miracles nous aurait sans doute permis de préserver notre patrimoine de ses éternels fossoyeurs qui, jugeant sa défense archaïque, ne rêvent que de le défoncer. La Maison des Oeuvres en est le dernier exemple en date.

Pour autant, instruits du passé, nous n’attendions point de miracles dans l’affaire de Maître Kanter, mais seulement que justice soit rendue. Le miracle eut été que le mensonge ne soit pas utilisé pour trahir le patrimoine au nom des intérêts particuliers. L’intérêt général exigeait de tenir compte de la spécificité de cette façade inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Une inscription non pas en tant qu’élément isolé, mais en tant que partie d’un ensemble de façades, celles des immeubles encadrant la place. Cette spécificité justifie le traitement particulier que le POS réserve depuis 1984 à la seule place monumentale de Châlons.

Mais une association avertie en vaut deux : de nos jours, croire aux miracles en cette ville est vraiment devenu politiquement incorrect et nous nous abstiendrons donc désormais de porter le moindre crédit aux propos de nos édiles qui, assurément, ne les emporteront pas au paradis.

Tournons donc cette page, en attendant le résultat de l’ appel formé contre le jugement du tribunal, et continuons sans eux à construire une nouvelle Catalaunie, respectueuse de son passé et résolument tournée vers l’avenir.

Son passé, ce trimestre, c’est la redécouverte d’un Châlonnais méconnu, André-Marie Daublaine, que nous présente Sylvain Mikus avec une intéressante étude sur les orgues de l’église Saint-Germain qui se dressait à l’emplacement de la place Foch. Son passé, c’est aussi l’auberge du Petit Saint-Martin qui a cédé sa place à la librairie Guerlin.

Son avenir, c’est le projet d’aménagement et de développement durable de Châlons-en-Champagne, concocté par nos édiles, qui n’a d’autres ambitions pour notre ville que d’en faire un vulgaire chef-lieu de canton. Son avenir, ce sont aussi les dangereuses conséquences du changement climatique qui menace la planète dont le développement durable doit aussi alimenter notre réflexion.

.
. Retour au sommaire

Le Mau mêlé catalaunien de Lou Paté

Retrouvez les mots qui suivent dans notre Mau mêlé.
Avec les 8 lettres restantes, sachez que, dans l’ancien temps, on y dressait la vaisselle.
Appétit - Auberge - Aubergiste - Barde - Broche - Chaudron - Cheminée - Clientèle - Cuissot - Ecot - Ecu - Fumet - Gigot - Haute Mère Dieu - Hostellerie - Hotte - Jambons


(extraits des articles publiés dans le n° 49 du Petit Catalaunien Illustré.
Pour vous procurer gratuitement ce numéro, profitez de notre offre découverte)

L’auberge du Petit-Saint-Martin


De tout temps, la place du marché aux blés, aujourd’hui dénommée place de la République, fut entourée d’auberges renommées où il faisait bon s’arrêter et manger. Louis Grignon nous invite à franchir la porte de l’auberge du Petit-Saint-Martin, située à l’emplacement actuel de la librairie Guerlin.


Place de la République : l’emplacement de l’auberge du Petit saint-Martin.
Dessin de Joël Miette

La maison des Oeuvres massacrée
Les premiers effets dévastateurs de la jurisprudence «Me Kanter» n’ont pas tardé à se faire sentir. Les façades du XVIIème siècle de la Maison des Oeuvres, qui sont inscrites à l’inventaire, en sont les premières victimes. L’association Nouvelle Catalaunie intervient en écrivant au député-maire dont la politique est responsable de cette nouvelle défonce du patrimoine.

avant

maintenant

Un Châlonnais méconnu :
André-Marie Daublaine
Arrivé en Catalaunie en 1837, André-Marie Daublaine laissera son nom à plusieurs manufactures d’orgues réputées. Il développa également des idées sociales avancées qui ne rencontrèrent pas le succès qu’il pouvait en attendre.

Ci-contre : la maison de André-Marie daublaine, sise au 9 rue Pasteur

Histoire des orgues de l’ancienne église Saint-Germain de Châlons

L’église Saint-Germain, qui se dressait à l’emplacement actuel de la place Foch avant 1770, disposait d’orgues dont Sylvain Mikus nous raconte l’histoire

L’église Saint-Nicaise, où l’orgue de Saint-Germain acheva son périple (lithographie de Barbat d’après le dessin de Leblanc)

Un exemple d’instrument construit par la société Daublaine-Callinet : l’orgue de l’Isle-Jourdain (1841)
(extrait des articles publiés dans le n° 49 du Petit Catalaunien Illustré.
Pour vous procurer gratuitement ce numéro, profitez de notre offre découverte)
L’honneur de Georges Bruyère
Au matin de la libération de Châlons, le 29 août 1944, Georges Bruyère, maire de la ville, est arrêté, destitué et remplacé par Irénée Dlévaque. Ainsi résumé, cet épisode de la vie de notre ville porterait atteinte à l’honneur de ce maire qui, sous l’occupation, a facilité les actions de la Résistance locale, comme nous le rappelle Roger Canard.
Un miracle dans Châlons en flamme

Le 22 octobre 1954, Mgr Piérard, évêque de Châlons, a béni les dernières constructions de l’Adoration Réparatrice de Châlons et la statue de la Vierge qui y est érigée en reconnaissance de l’insigne protection que les Sœurs de ce couvent lui attribuèrent lors de l’incendie qui ravagea tout le quartier en juin 1940. Devant une nombreuse assistance, l’évêque prononça une allocation en relatant les circonstances. La Semaine Religieuse de 1954 en publia le résumé que Jean-Pierre Ravaux nous a transmis.

La chapelle du couvent de l’Adoration Réparatrice. Aujourd’hui désert, il doit être partiellement démoli.
La prodigieuse découverte du livre de prière de Mgr de Choiseul

Le livre de prière de Monseigneur de Choiseuil, 33ème évêque de Châlons, que l’on croyait perdu, fut retrouvé dans des circonstances très particulières par un modeste Châlonnais. Roger canard nous conte son histoire.

Monseigneur de Choiseuil, 33ème évêque de Châlons

Nouvelles de Catalaunie

“ Au pays de Pierre Dac : delirium tremens dans un bus du sitac ” et “ Interview imaginaire ” sont les titres de deux nouvelles très «politiquement incorrectes» où Roger Canard remet les choses à leur place à sa façon.

Elles sont disponibles, par correspondance, auprès du Petit Catalaunien Illustré au prix de 5,00 € les deux, frais de port compris, et sont en ligne sur ce site en fichier pdf à télécharger :

Au pays de Pierre Dac : delirium tremens dans un bus du sitac

Interview imaginaire

Confusions catalauniques
Catalaunie, Calédonie ou Catalogne :
petit vade-mecum des confusions usuelles.

Sous le titre “Un vieux cousin de 13 millions d’années”, un article paru dans Le Monde du 20 novembre 2004.  relate la découverte d’un de nos lointains ancêtres dénommé “Pierolapithecus catalaunicus”.

“ Catalaunicus ”, dites-vous ? Oui, mais ses racines latines n’ont strictement rien à voir avec nos bonnes vieilles origines gauloises ! Ce très lointain cousin tient son nom du site où il fut trouvé, près de Barcelone en Catalogne (Espagne), à ne pas confondre avec la Catalaunie.

Il n’est, du reste, qu’à regarder son minois pour comprendre tout de suite qu’il n’a absolument rien à voir, effectivement, avec nous, les Catalauniens, qui avons des têtes bien plus sympathiques…

Me Kanter :
Le patrimoine a perdu une bataille,
mais...

 
L’association Nouvelle Catalaunie a perdu la première manche dans le litige qui l’oppose à la ville de Châlons sur le permis qu’elle a délivré à Me Kanter. Certains s’en réjouissent un peu trop vite. Car, au delà de l’association, c’est le patrimoine qui a perdu une bataille. Mais le combat va se poursuivre, l’association ayant décidé de faire appel. Bruno Malthet, son président, nous explique les tenants et aboutissants de cette affaire.

NB : Les dessins de Tex illustrant cet entretien sont extraits de son recueil de dessins «Politiquement Incorrect».
Politiquement incorrect

A l’occasion des fêtes de fin d’année, l’association Nouvelle Catalaunie a publié un hors série du «Petit Catalaunien Illustré». Composé de dessins de Tex déjà publiés dans ce journal et sur le site internet “ gr@in-de-sel ”, il a été agrémenté de nombreux inédits avec un texte humoristique permettant de les resituer dans le contexte de cette actualité châlonnaise de 2001 à 2004. Ce recueil, qui fâche fort certains de nos élus, explique-t-il les mesures de rétorsion mafieuses dont nous sommes victimes ?

voir aussi notre page spéciale "politiquement incorrect"

Bienvenue sur www.catalaunien.info

Pour accéder au site internet de l’association Nouvelle Catalaunie, il suffit de taper www.catalaunien.info dans la barre d’adresse de son navigateur internet. Avec 30 000 pages visitées depuis octobre 2002, il a acquis une notoriété qui dépasse largement les frontières de la Catalaunie.
PADD :
L’ambition d’un chef-lieu de canton
Le devenir de Châlons-en-Champagne, capitale régionale, se jouera en 2005 avec l’adoption par le conseil municipal d’un projet d’aménagement et de développement durable (PADD). Celui-ci dessinera les objectifs que se fixe la ville pour les 20 à 30 ans qui viennent. Mais, dépourvu d’objectifs bien ciblés et de perspectives claires, l’avant-projet de PADD n’a d’autre ambition que d’accompagner le déclin de Châlons en ne lui offrant qu’une possibilité : devenir un vulgaire chef-lieu de canton.

Sont analysés dans cette étude : les déplacements, les échanges inter-quartiers, le 3ème pont urbain, le parc des expositions, les pigeons, le stationnement, le patrimoine architectural, la protection du patrimoine.

Un changement climatique dangereux

Un nouveau rapport de l’European Climate Forum et du Postdam Institute for Climate Impact Research (PIK) pose la question de savoir ce qu’est un changement climatique dangereux. Disponible sur le site de L’European Climate Forum (ECF) www.european-climate-forum.net, cette analyse montre les dangers liés à un réchauffement climatique de 1,5 à 2 degrés par rapport à la période pré-industrielle.
Des négociations climatiques au résultat décevant

Greenpeace exprime sa déception face au résultat des négociations climatiques de Buenos Aires, ainsi que sa colère contre les Etats-Unis et l’Arabie saoudite qui ont délibérément fait obstruction et fait perdre du temps aux négociateurs.
 

articles extraits du site internet de Greenpeace France
http://www.greenpeace.org/france_fr/et publié avec son aimable autorisation.

L’UNICEF à Châlons

Durant les fêtes de fin d’année, l’antenne de Châlons de l’UNICEF tenait boutique les samedis après-midi à l’Espace Catalaunien. Une bonne occasion pour les Châlonnais de découvrir les produits spécialement confectionnés pour aider l’UNICEF à agir pour protéger la vie des enfants du monde entier, pour la protection des droits de l’enfant, afin d’aider les jeunes à satisfaire leurs besoins de base et à élargir leurs possibilités de réaliser tout leur potentiel (santé, vaccination, nutrition, éducation, hygiène assainissement et approvisionnement en eau potable...).

Contact à Châlons :
Mme Sandrine LEROY
Antenne UNICEF
espace Catalaunien
7bis rue Thiers
51000 Châlons-en-Champagne
Tél : 03 26 21 13 94
courriel : newton51@free.fr

L’UNICEF et le raz de marée en Asie

Le bilan des victimes des tsunamis qui ont ravagé dimanche 26 décembre les pays du littoral de l’océan Indien ne cesse de s’alourdir. Les enfants, qui représentent une grande partie de la population des pays touchés, sont les plus vulnérables. Face à la catastrophe, les équipes de l’UNICEF se sont mobilisées au Sri Lanka, en Indonésie, en Inde, aux Maldives, en Birmanie et en Somalie. Début janvier, l’UNICEF France avait envoyé une aide de 1 400 000 euros. Vos dons seront les bienvenus pour aider l’UNICEF à poursuivre son action.

Vous pouvez adresser vos dons
par chèque à : « UNICEF - Urgence Séisme Asie du Sud »
BP600 - 75006 Paris

par virement postal au
n° de compte postal
CCP 0000 150 U 020 CLE 36
Etablissement : 30041
Guichet : 00001

(extraits des articles publiés dans le n° 49 du Petit Catalaunien Illustré.
Pour vous procurer gratuitement ce numéro, profitez de notre offre découverte)

 RETOUR AU DEBUT DE PAGE

© 2009 Association Nouvelle Catalaunie
Tous droits de reproduction et de représentation réservés