Retrouvez sur ces pages toutes les notices des livres mentionnés dans la rubrique "A lire" du Petit Catalaunien Illustré.

Venez découvrir la Catalaunie

à lire sur la Catalaunie

Les notices sur :

Les livres publiés par les éditions du Petit Catalaunien Illustré

Le patrimoine

la culture

Les trompettes de l'apocalypse

La guerre des pigeons

l'histoire

découverte

L'inconnue du grand bazar

Ils sont passés à Châlons
page 1 - page 2 - page 3

Les notices par année

Des Châlonnais célèbres

Les Chausses de Jehan de Soudron

Pour commander cet ouvrage, rendez vous à notre boutique virtuelle en suivant ce lien

autres pages :

Les auteurs

 

Texte et recherches historiques de
Jean-Paul Barbier
 

 Légendes et recherches iconographiques de
Bruno Malthet

 Né le 11 octobre 1948 à Reims, Jean-Paul Barbier est arrivé à Châlons à 11 ans. Il se passionne très tôt pour la défense du patrimoine de sa ville, lutte contre le massacre du vieux Châlons et la destruction du théâtre Barbat, se bat pour la sauvegarde du couvent de Vinetz ou de la rue de Marne. Il rêve toujours de voir Notre-Dame-en-Vaux avec ses quatre flèches.

Sa passion pour l'histoire de Châlons passe par la mise en lumière des Châlonnais méconnus. Citons, pêle-mêle, Louis-Joseph Charlier, Maurice Renard ou tout récemment Collin de Sussy. Et, bien sûr, Nicolas Appert, cet humaniste inventeur du procédé de la conserve alimentaire, à qui il consacre en 1994 la première biographie connue. Il le fait connaître partout dans le monde avec l'association internationale Nicolas Appert qu'il a fondée et à laquelle l'on doit la colonne Appert, oeuvre de Ipoustéguy, érigée devant l'Hôtel de Région.

Son attachement aux Châlonnais illustres se traduit en 2000 par un ouvrage qui met à l'honneur 382 d'entre eux : "Des Châlonnais illustres, célèbres et mémorables", publié aux éditions du Petit Catalaunien Illustré.

Dans " Ils sont passés à Châlons ", Jean-Paul Barbier vient compléter son travail d'historien des dates marquantes de l'histoire de Châlons qu'il avait entrepris en 1999 avec son ouvrage " Châlons au jour le jour ".

Bruno Malthet, né à Châlons le 8 janvier 1952, fonde en 1991 et préside depuis l'association Nouvelle Catalaunie, éditrice d'un trimestriel, " Le Petit Catalaunien Illustré ", qui se veut Châlonnais et fier de l'être en faisant œuvre de vulgarisation tout en restant une source d'érudition.

Il y publie de nombreux articles et, avec des personnalités comme Jean-Paul Barbier, il y donne un éclairage nouveau sur Châlons-en-Champagne, son passé, son histoire, son patrimoine et ses enfants qui, au fil des siècles, ont modelé l'âme châlonnaise.

Son regard est résolument tourné vers une nouvelle Catalaunie respectueuse de son passé, comme en témoigne le combat qu'il mena, et gagna, en 2003 pour la sauvegarde et la mise en valeur des cryptes médiévales du CHV, des façades de la place Foch et des perspectives sur Notre-Dame-en-Vaux, menacées par le projet de restructuration de ce centre commercial.

Avec son iconographie du livre de Jean-Paul Barbier, Bruno Malthet laisse le militant associatif qu'il est éclairer l'histoire châlonnaise. Il lui permet de cotoyer constamment le patrimoine de Châlons-en-Champagne, sans perdre pour autant de vue les personnages et événements à illustrer.

 

 

       

Morceaux choisis

Extraits de l’ouvrage que Jean-Paul Barbier consacre à la venue à Châlons de personnages célèbres illustres et mémorables. 
(article publié dans le Petit Catalaunien Illustré, n° 44, automne 2003)
573 - Grégoire de Tours, évêque de Tours et chroniqueur
14 juillet 1429 - entrée triomphale de Jeanne d’Arc
9 septembre 1580 - Michel Eyquem de Montaigne
7 mars 1680 - mariage du Grand Dauphin Louis de France
20 avril 1745 - Voltaire est au château de l’évêque
25 octobre 1809 - Napoléon Ier visite son arc de triomphe
 Juillet 1856 - Alexandre Dumas passe à Châlons
16 septembre 1891 - Le président de la République Sadi Carnot
6 octobre 1918 - Le président de la République Raymond Poincaré
28 mai 1933 - Le président de la République Albert Lebrun
29 août 1944 - Les troupes du général américain George Patton
17 juin 2000 - Jean-Claude Gayssot ministre de l’Équipement, des Transports et du Logement
 573 - Grégoire de Tours, évêque de Tours et chroniqueur, passe par Châlons, il va prier sur la tombe du premier évêque de Châlons, saint Menge (Memmie) qui vécut au
IVème siècle.
Le tombeau du saint châlonnais est, à l’époque, un lieu de pèlerinage important.

 
Tombeau de Saint Memmie, 1er évêque de Châlons (v. 320-340), en l'église de Saint-Memmie
 14 juillet 1429 - Jeanne d’Arc, accompagnée de sa troupe, et le roi de France Charles VII passent la nuit à Châlons avant le sacre du roi à Reims le dimanche 17. Le mercredi 13 les émissaires de la ville, avec à leur tête le comte-évêque Jean IV de Sarrebruck, avaient remis au roi les clefs de la ville à Lettrée. Charles VII leur accorda son pardon et confirma tous les privilèges à la cité épiscopale. Ils étaient accompagnés de leurs fameux capitaines Etienne de Vignolles dit La Hire, Gilles de Rais et Poton de Xaintrailles.
Informés du passage sur la route vers le sacre, plusieurs habitants de Domrémy firent le déplacement jusqu’à Châlons pour saluer leur payse Jeanne dont Jean Morel, un de ses parrains.

 
Entrée triomphale de Jeanne d'Arc dans Châlons-en-Champagne. Carte postale extraite d'une série éditée pour le 5ème centenaire de son passage. Bibliothèque municipale à vocation régionale de Châlons-en-Champagne
 9 septembre 1580 - Michel Eyquem de Montaigne passe la nuit de vendredi à samedi à Châlons lors de son long voyage à travers l’Europe de juin 1580 à novembre 1581.
Il relatera son passage dans son Journal de voyage en Italie : “ Châlons, sept lieus ; et y logeâmes à la Couronne, qui est un beau logis et y sert-on en vaisselle d’argent ; et la plupart des lits et couvertes sont en soie. Les communs bâtiments de toute cette contrée sont en craie, coupée à petites pierres carrées, de demi-pied ou environ, et d’autres de terre en gazon, de même forme.
 Le lendemain nous partîmes de Châlons après dîner, et vînmes coucher à Vitry. ”...

Michel Eyquem de Montaigne (1533-1592). Estampe. Bibliothèque municipale à vocation régionale de Châlons-en-Champagne
7 mars 1680 - Le cardinal de Bouillon préside la cérémonie de ratification de mariage du Grand Dauphin Louis de France avec Marie-Anne-Christine-Victoire de Bavière, princesse élective de Bavière, dans la chapelle basse du palais épiscopal. Le mariage avait été célébré en Bavière le 28 janvier 1680.
La célébration à Châlons fut donnée par le Cardinal de Bouillon, Grand Aumônier de France, l’évêque de Châlons Félix III Vialart de Herse étant malade, en présence de Louis XIV et de la reine Marie-Thérèse... Le 9 mars, le roi et la cour se rendent au château de l’évêque à Sarry en traversant le Jard. Le “ Mercure Galant ” relate l’événement et écrit sur le Jard “ Peu de lieux publics en France sont aussi agréables ”...

 
Le grand dauphin. Tableau d'après Pierre Mignard (1612-1695). Provient du château de Louvois musée Garinet 899-11-354

 20 avril 1745 - Voltaire est au château de l’évêque Claude-Antoine de Choiseul-Beaupré à Sarry, il est accompagné de la Marquise Émilie du Châtelet, son égérie, qui vient à Châlons au chevet de son fils le comte de Lomont, atteint de la petite vérole. Voltaire relatera son séjour dans une lettre datée du 20 avril à sa nièce Madame Marie Louise Denis : “ L’intendant de Châlons qui craint cette maladie comme une jeune femme et qui n’est pas maître de cette faiblesse ne nous voit point, mais l’évêque est plus aguerri et plus hardi. Il nous a logés magnifiquement, nous fait bonne chère, nous promène. Nous avons des livres, nous vivons comme à Paris, travaillant toute la journée, soupant trop le soir et prenant du café ”.
Il avait écrit le 16 avril à son ami François-Augustin Paradis de Moncrif :“ ... Je pars pour Châlons. Le fils de Madame du Châtelet a la petite vérole. Je voudrais bien l’avoir, avec l’autre, et n’avoir que dix septs ans... ”

 

 

Voltaire (1694-1778). Estampe
Le château de Sarry. Lithographie de Barbat
Bibliothèque municipale à vocation régionale de Châlons-en-Champagne
 25 octobre 1809 - Napoléon Ier, de retour du château de Schönbrunn à Vienne après la signature du traité avec l’Autriche, le 14 octobre, s’arrête à Châlons dans l’après-midi. Il est reçu porte Sainte-Croix par le maire Joseph-Louis Delfraisse et les autorités. La Garde nationale et les élèves de l’Ecole impériale des Arts et Métiers lui rendent les honneurs accompagnés d’une foule considérable. La façade extérieure de la Porte est décorée de guirlandes de verdure et de couronnes de laurier et d’olivier qui retombent sur le buste de l’Empereur et sous lequel on peut lire :
“ Le laurier des combats, l’olivier de la paix
Présagent, sur son front, le bonheur des français ”...

 
Arc de triomphe à la gloire de Napoléon Ier érigé en 1809 et détruit en 1814. Lithographie de Barbat. Bibliothèque municipale à vocation régionale de Châlons-en-Champagne
 Juillet 1856 - Alexandre Dumas passe à Châlons pour vérifier un fait relatif à la fuite du roi Louis XVI pour son prochain ouvrage “ La route de Varennes ”. Il est reçu par le poète châlonnais Félix Leroy qui lui présente son concitoyen le poète et chansonnier Eugène Hermant dit Mitaine, ouvrier mi-clochard. Alexandre Dumas le reçoit courtoisement et Mitaine lui lit son poème intitulé “ La violette ”...

 
Alexandre Dumas (1802-1870). Estampe. Bibliothèque municipale à vocation régionale de Châlons-en-Champagne
 16 septembre 1891 - Le président de la République Sadi Carnot arrive en gare de Châlons à seize heures trente. L’accueil est enthousiaste... Une douzaine d’arcs de triomphe sont construits aux couleurs de la République dont une “ tour Eiffel ” rue Lochet. Sur un autre on peut lire “ Au président Carnot, les patriotes châlonnais justice, travail, liberté, égalité, économie, loyauté ”... Le lendemain, il visite la brasserie La Comète, où il goûte à la bière, et la manufacture de chaussures Aristide Appert...

 
Marie François Sadi Carnot (1837-1894), élu président de la République en 1887, il fut assasiné à Lyon par l'anarchiste Caserio. Affiche éditée lors de sa venue à Châlons du 16 au 19 septembre 1891. Archives départementales de la Marne. IC 938
 6 octobre 1918 - Le président de la République Raymond Poincaré, accompagné du sénateur de la Marne Léon Bourgeois, est à Châlons pour remettre dans le péristyle de l’Hôtel de Ville au maire Joseph Servas et à l’évêque Joseph-Marie Tissier la croix de chevalier de la Légion d’honneur. Cette distinction leur est remise pour leur attitude exemplaire pendant les quatre ans du terrible conflit. Le directeur de l’école de Mourmelon a eu aussi cet honneur.

 
Cérémonie de remise de la Croix de guerre à la Ville de Châlons par Raymond Poincaré, président de la République. Bibliothèque municipale à vocation régionale de Châlons-en-Champagne, n°1713
  28 mai 1933 - Le président de la République Albert Lebrun inaugure, rue Juliette Récamier, le premier monument érigé à Châlons dédié à Léon Bourgeois, ancien président du Conseil, député puis sénateur de la Marne et Prix Nobel de la Paix en 1920...


La cérémonie d'inauguration du monument Léon Bourgeois. Le discours du président Lebrun.
Bibliothèque municipale à vocation régionale de Châlons-en-Champagne
 29 août 1944 - Les troupes du général américain George Patton, la 6ème armée, libèrent Châlons du joug allemand. Le pont de Marne ayant été détruit, une partie des troupes entrent dans Châlons par la route de Sarry et empruntent la rue Carnot, pendant que les autres entrent dans Châlons par l’avenue de Sainte-Menehould puis la rue Léon Bourgeois, pour faire la jonction dans le centre ville.

 
Soldat américain sur le tablier écroulé du pont de Marne. Photo de M. Maurice Caquet. Bibliothèque municipale à vocation régionale de Châlons-en-Champagne
  17 juin 2000 - Jean-Claude Gayssot ministre de l’Équipement, des Transports et du Logement est à Châlons. Il vient remettre, au cours d’une cérémonie dans les salons de l’Hôtel de ville, les insignes de chevalier de la Légion d’Honneur à Jean Reyssier, maire honoraire de Châlons et ancien député qui présida le conseil municipal de Châlons pendant dix-huit ans.


Jean-Claude Gayssot lors de la cérémonie à l'Hôtel de Ville de Châlons. Collection particulière.

 


© 2009 Association Nouvelle Catalaunie
Tous droits de reproduction et de représentation réservés