Laissez vous guider vers les combats menés par l'association Nouvelle Catalaunie pour protéger le patrimoine de Châlons et de la Catalaunie. Cliquez sur un des sujets ci-dessous.
(NB : d'autres pages sont consacrées au patrimoine).

Agir pour une nouvelle Catalaunie
développement durablevie associativecitoyenneté et droits de l'homme
 Porte Sainte-Croix Ruelle de Nau La protection  du patrimoine 
Caves médiévales CHV : surélévation

Caves médiévales
du CHV 
2
/2

   
CHV : inauguration Le PLU de 2006
Foch : M° Kanter St. Jeanne d'Arc
Château de Coolus Maison des oeuvres
Ste Pudentienne ZPPAUP
Abbaye Toussaints Haute-Mère-Dieu
Sur cette page : une grande victoire pour le patrimoine
 autre page : patrimoine en danger
CHV :

(combat mené en 2003)

Une grande victoire
pour le patrimoine

Suspension et négociation : vers une solution ?
visite guidée des cryptes et des caves
les raisons des recours

Une grande victoire
pour le patrimoine

Le lundi 10 mars 2003, après un mois de négociation, un accord est intervenu entre la Ville de Châlons-en-Champagne et la SEMCHA d’une part, l'Association Nouvelle Catalaunie, représentée par son Président, M. Bruno Malthet, Mme Danièle Jactat et MM Roger Canard, Jean-Pierre Ravaux, Olivier Richard et Michel Roche, d’autre part.

 Cet accord est de nature à garantir la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine châlonnais qui faisait l’objet du recours introduit contre les permis de démolir et de construire du CHV.


Un relevé de conclusions a été établi. Il sera publié dans son intégralité dans le prochain numéro du Petit Catalaunien Illustré à paraître début avril.

 
cliquez sur l'image pour l'agrandir
   Signé par le Maire de Châlons, M. Bruno Bourg-Broc, et le Président de la SEMCHA, M. Jean-Marie Camus, il prévoit que :

 façades de la
place Foch


La ville et la SEMCHA se saisiront de la chance historique que constitue la restructuration du CHV pour redonner son harmonie originelle à la place Foch dont les façades et les toitures sont inscrites à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Le permis du CHV sera en conséquence revu en ce sens et la ville impulsera une politique patrimoniale forte et volontariste auprès des propriétaires des autres immeubles de la place.

 Autres façades

Toutes les vitrines commerciales du rez-de-chaussée seront alignées sur les fenêtres des étages supérieurs. Pour les fenêtres des façades de la rue du Gantelet, de la place de la Comédie et du Passage Delfraisse, le rapport de la hauteur sur la largeur devra s'approcher de 2/1 sauf pour les ouvertures en attique.

 Caves médiévales

1. Aucune cave ne sera traversée par les micro-pieux de fondation de l’immeuble à construire au dessus.
2. Les caves médiévales à voûte d’ogives seront intégralement restaurées. Celle située côté rue du Gantelet retrouvera sa hauteur et ses proportions d'origine.
3. Va être étudié, de concert avec la Commission de sécurité et d'accessibilité, un projet de nature à rendre les caves inscrites à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques visitables avec un guide, dans le cadre d'animations telles que Journées du Patrimoine ou visites guidées de l'Office du Tourisme.
4. En vue de son intégration au projet, va également être étudié dans un délai de 3 mois un élément de perception visuelle de l'accès aux caves inscrites à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques, à un endroit où cela sera techniquement possible, étant entendu qu'il n'est pas envisagé de porter atteinte aux voûtes de ces caves.

Concertation et désistements

La Ville et la SEMCHA rendront compte régulièrement, et en particulier en mai 2003, après avoir consulté la Commission de sécurité et d'accessibilité, de l'état d'avancement de ce projet aux associations de défense du patrimoine.

En conséquence, l'association Nouvelle Catalaunie et les 5 autres requérants ont signé une lettre de désistement pur et simple de leurs requêtes. Le Tribunal administratif rendra donc prochainement une ordonnance de non-lieu à statuer.

Pour sa part, la ville de Châlons-en-Champagne s’est désistée de ses demandes reconventionnelles (frais irrépétibles et pourvoi en cassation).

Les travaux de restructuration du CHV vont donc pouvoir commencer avec la garantie que le patrimoine de Châlons-en-Champagne sera préservé et mis en valeur.

 Il va sans dire que l'association Nouvelle Catalaunie se réjouit pleinement de ces résultats qui constituent une grande victoire pour le patrimoine.
 

 Quelque part dans une ancienne cave qu'il était en train de carreler, le président de Nouvelle Catalaunie a reçu un appel de BBB.

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
 

 Suspension et négociation :
vers une solution ?
 Le 10 février 2003, le Tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a ordonné la suspension du permis de construire du CHV. Motif : en l'absence de l'accord exprès du Ministre requis par l'architecte des bâtiments de France et de fouilles archéologiques, il existe des doutes sérieux quant à la légalité du permis délivré par la ville de Châlons. Le permis de construire devrait donc être annulé dans les prochaines semaines.   
cliquer sur le dessin pour l'agrandir
Aussitôt connu la décision du tribunal de suspendre le permis, l'association Nouvelle Catalaunie a écrit au maire de Châlons en lui proposant de se retrouver rapidement autour d'une table pour discuter.

 
cliquer sur le dessin pour l'agrandir
 Non pas pour passer un deal, mais afin "de dégager puis de contractualiser des garanties réelles quant aux solutions à apporter aux différents aspects patrimoniaux ayant sous-tendu [les] recours".
 Dans ce cadre, l'association et ses 5 co-requérants seraient disposés à retirer leurs requêtes avant que le Tribunal administratif ne se prononce sur le fond. Une première rencontre fructueuse s'est déroulée le 13 février 2003 dans les bureaux e la SEMCHA. Elle s'est prolongée le 14 lors de l'assemblée générale de l'association.

 
cliquer sur le dessin pour l'agrandir
.
 Les "négociations" sont en cours. L'association et ses 5 co-requérants subordonnent leur désistement à des engagements fermes et non pas à de simples promesses. Avec pour principaux objectifs de :
intégrer aux travaux la restauration et la mise en valeur les cryptes médiévales
restituer aux façades de la place Foch leur rythme d'origine en mettant en oeuvre de fortes incitations pour aboutir à rétablir l'homogénéité de la totalité de la place Foch dès la fin des travaux
établir, sur les façades de la rue du Gantelet au passage Delfraisse, des ruptures de styles dans le dessin des façades afin d'éviter l'effet de barre HLM, lequel est accentué par les ouvertures dont les proportions sont à revoir
maintenir une réelle concertation jusqu'au terme des travaux.
La ville de Châlons devrait faire connaître sa réponse d'ici la fin février. Une réponse positive permettrait aux travaux de démarrer aussitôt. En cas de rupture des discussions, la ville de Châlons prendrait et assumerait le risque de retarder les travaux d'au moins 6 mois. Une solution que l'association et ses 5 co-requérants n'osent même pas envisager, tant ils sont convaincus que l'intérêt général en faveur de la conservation et de la mise en valeur du patrimoine primera avant toute autre considération.
Visite guidée des cryptes médiévales
et des caves du CHV
 

   D'après plan dressé par la SEMCHA

1 - crypte inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques : partie étayée
2 - idem : partie non étayée
3 - couloir d'accès à la crypte principale
4 - crypte principale inscrite à l'inventaire
5 - caves secondaires non inscrites à l'inventaire
6 - boyau d'accès entre les caves
7 - 3 caves secondaires non inscrites à l'inventaire


 
cliquez pour agrandir
 1 - crypte inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques : partie étayée (étaiement ancien)  
cliquez pour agrandir
 2 - idem : partie non étayée
 Cette crypte est actuellement coupée en deux par un mur de parpaing et a été rétrécie dans son accès vers la crypte principale. Sa restauration s'impose et a été demandée.

 
cliquez pour agrandir
 3 - couloir d'accès à la crypte principale. Pour y accéder, il convient de franchir un palier bétonné (à gauche) situé à environ 1 m du sol puis de gravir des marches (à droite)  
cliquez pour agrandir
 
cliquez pour agrandir
 4 - crypte principale inscrite à l'inventaire  
cliquez pour agrandir
 4 - crypte principale inscrite à l'inventaire
 La faible hauteur des piliers est consécutive à un remblaiement et au coulage d'une dalle béton.

 
cliquez pour agrandir
 A l'origine, cette crypte devait probablement être au même niveau que la précédente.
 
cliquez pour agrandir
 4 - crypte principale inscrite à l'inventaire. Sortie existante vers la rue du Gantelet  
cliquez pour agrandir
 5 - caves secondaires non inscrites à l'inventaire
 6 - boyau d'accès entre les caves  
cliquez pour agrandir

 
cliquez pour agrandir
7 - une des 3 caves secondaires non inscrites à l'inventaire

© 2001 Association Nouvelle Catalaunie
Tous droits de reproduction et de représentation réservés