Laissez vous guider vers les combats menés par l'association Nouvelle Catalaunie pour protéger le patrimoine de Châlons et de la Catalaunie. Cliquez sur un des sujets ci-dessous.
(NB : d'autres pages sont consacrées au patrimoine).

Agir pour une nouvelle Catalaunie
développement durablevie associativecitoyenneté et droits de l'homme
 Porte Sainte-Croix Ruelle de Nau La protection  du patrimoine 
Caves médiévales CHV : surélévation

CHV : tromperies

page 1/2

CHV : tromperies Le PLU de 2006
Foch : M° Kanter St. Jeanne d'Arc
Château de Coolus Maison des oeuvres
Ste Pudentienne ZPPAUP
Abbaye Toussaints Haute-Mère-Dieu

Sur cette page : De qui se moque-t-on ?

autre page : la fin d'une polémique ?

De qui se moque-t-on ?
(combat mené en 2005)
Les
caves médiévales existent-elles encore ?
Pourquoi les
vitrines de la place Foch ne sont-elles pas conformes ?
Rue du Gantelet : sommes-nous Bigleux, Bizarres ou Bernés ?
Quai Barbat  et rue de l'Hôtel-de-Ville :
est-ce Bancal ou fait de Bric et de Broc ?

Chacun se souvient du conflit qui opposa en janvier 2003 l'association Nouvelle Catalaunie à la SEMCHA et à la ville de Châlons sur la restructuration du CHV. Le tribunal administratif avait suspendu le permis de construire et l'association avait contraint la ville et la SEMCHA à se mettre autour d'une table et à prendre des engagements quant à la sauvegarde et restauration des caves médiévales et l'alignement des vitrines place Foch et rue du Gantelet.
Chacun se souvient également du conflit qui opposa l'été 2003 l'association Nouvelle Catalaunie à l'Effort Rémois à qui la ville de Châlons avait accordé un permis de construire prévoyant une surélévation de 4,16 m du CHV. L'Effort Rémois avait dû revoir sa copie et avait signé un protocole d'accord avec l'association prévoyant de raser le CHV, de réduire la hauteur de l'immeuble et d'aligner les vitrines.

Le 17 Juin 2005, au vu des premiers résultats visibles sur le chantier du CHV, l'assemblée générale de l'association Nouvelle Catalaunie a posé une question au 1er adjoint au maire de Châlons présent ce soir-là :
"De qui se moque-t-on ?"
Hélas, une seule réponse coule de source :
"Du patrimoine, bien sûr !"

Les caves médiévales existent-elles encore ?

Si oui, sont-elles encore étayées ? N'ont-elles pas souffert durant les travaux ? Quand pourrons-nous les visiter ?

Relisons le relevé de conclusions

“ 5-1 … dans cette perspective seront prévus, dans le cadre de la restructuration du CHV, et au minimum :…
· la restauration des voûtes d’ogive des caves, et notamment de celle actuellement étayée ;
· la suppression des voiles de briques ou moellons qui les défigurent en les cloisonnant indûment…
· la suppression de la dalle de ciment, et le décapage de la cave située côté Gantelet, de façon à rendre à cette cave sa hauteur et ses proportions d’origine”.
(extrait du relevé de conclusions du 10 mars 2003 signé par MM Bourg-Broc, maire de Châlons, et Camus, président de la SEMCHA).
 

Le 15 juin, lors de la préparation des journées du patrimoine, l'association a suggéré que les caves médiévales soient inscrites au programme. Silence gêné dans la salle.

Le 17 juin, lors de l'AG de l'association,  à la question insistante dec son président, réponse très embarrassée du 1er adjoint au maire qui déclare ne pas très bien savoir, mais ne voit pas pourquoi les engagements pris ne seraient pas tenus... pense 

Le 22 juin, lors des visites du chantier du CHV, l'association a souhaité voir les caves : peine perdue !...

Si donc les travaux du CHV vont bon train, il n'en va pas de même pour la restauration des caves qui, très curieusement, ont manifestement et volontairement été oubliées. Pourtant, la ville de Châlons, suite au conflit, a voté des crédits pour les restaurer. A quoi a donc servi l'argent de ces crédits votés ?

Pourquoi les vitrines de la place Foch
ne sont-elles pas conformes ?

Pourquoi, notamment, leurs armatures sont-elles blanches et sont-elles coupées horizontalement ?
Le cahier de prescriptions architecturales de la place est-il bon à mettre au feu ?

 

1 place Foch
1-1 Façades commerciales des rez-de-chaussée : … la ville et la SEMCHA s’engagent à respecter le cahier de prescriptions architecturales de la place Foch…”.
(extrait du relevé de conclusions du 10 mars 2003 signé par MM Bourg-Broc, maire de Châlons, et Camus, président de la SEMCHA).

(extrait du cahier de prescriptions concernant les façades des bâtiments de la place Foch)

1. les vitrines

L’aplomb des parties vitrées et des parties pleines étant respecté, les vitrines occuperont soit une travée simple soit deux travées complètes.
Ces vitrines pourront être interrompues de trois façons différentes :
a) soit sous le linteau avec un bandeau de 30 cm de hauteur maximum ;
b) soit au-dessus d’une porte de 2 m de hauteur avec un bandeau de 30 cm de hauteur maximum ;
c) soit au niveau des poignées de portes avec un bandeau de 20 cm de hauteur maximum
Les seules solutions cumulables sont les solutions a + c ou b + c.
Les huisseries seront de couleur foncée…
2. Les portes
Elles seront en verre exclusivement avec poignée en bronze…
Elles se trouveront soit sur un côté (droite ou gauche), soit au milieu de la vitrine.
(voir ci-contre)

Rue du Gantelet : sommes-nous Bigleux, Bizarres ou Bernés ?

La question mérite en effet d'être posée. Il suffit de relire le relevé de conclusions du 10 mars 2003 signé par MM Bourg-Broc, maire de Châlons, et Camus, président de la SEMCHA), pour trouver la bonne réponse (cf Le Petit Catalaunien IIlustré n° 43, printemps 2003. Vous y trouverez un paragraphe ainsi rédigé :
3-2 pour les façades situées en zone UB du Plan d’Occupation des Sols, séquences bureaux, la Ville et la SEMCHA s’engagent à les retravailler encore et à les intégrer dans un permis de construire modificatif à déposer de façon à :
… aligner les vitrines commerciales du rez-de-chaussée sur les fenêtres des étages supérieurs
”.

Chacun constatera sur ces photos combien MM Bourg-Broc, maire de Châlons, et Camus, président de la SEMCHA ont eu à coeur de respecter leur signature.

Quai Barbat et rue de l'Hôtel-de-Ville :
est-ce Bancal ou fait de Bric et de Broc ?

   

Entre le projet à gauche et la réalisation à droite, est-ce du pareil au même ?

Un peu de lecture ...
vitrines commerciales Quai barbat et rue de l’Hôtel de Ville
La ville et la SEMCHA s’engagent à aligner les vitrines commerciales du rez-de-chaussée sur les fenêtres des étages supérieurs…dans l’esprit de ce qui prévaut pour la place Foch ”.
(extrait du relevé de conclusions du 10 mars 2003 signé par MM Bourg-Broc, maire de Châlons, et Camus, président de la SEMCHA).
[
“ L’Association Nouvelle Catalaunie, et ses co-requérants, s’engagent à ne pas déposer, directement ou indirectement, … de recours à l’encontre du permis de construire de la SEMCHA dès lors que celui-ci respectera le relevé de conclusions des réunions des 3 et 6 mars 2003, signé le 10 mars 2003 relatif à l’alignement des vitrines et accès sur les ouvertures de fenêtres ”.
(extrait du protocole d’accord du 3 décembre 2003 signé par MM Marcelot, directeur du développement de l’Effort Rémois, et Malthet, président de l’Association Nouvelle Catalaunie).
Était-ce vraiment si compliqué que cela d'aligner les vitrines sur les fenêtres ?

Ça coûtait combien, au juste ? Zéro euro, chef !

 

© 2001 Association Nouvelle Catalaunie
Tous droits de reproduction et de représentation réservés