Laissez vous guider vers les combats menés par l'association Nouvelle Catalaunie pour protéger le patrimoine de Châlons et de la Catalaunie. Cliquez sur un des sujets ci-dessous.
(NB : d'autres pages sont consacrées au patrimoine).

Agir pour une nouvelle Catalaunie
développement durablevie associativecitoyenneté et droits de l'homme
 Porte Sainte-Croix Ruelle de Nau La protection  du patrimoine 
Caves médiévales CHV : surélévation

La chapelle Sainte-Pudentienne

CHV : tromperies Le PLU de 2006
Foch : M° Kanter St. Jeanne d'Arc
Château de Coolus Maison des oeuvres
Ste Pudentienne ZPPAUP
Abbaye Toussaints Haute-Mère-Dieu

Sauvons la chapelle
Sainte-Pudentienne
(combat mené en 2006)

nos interventions

Sauvons-la
(article publié dans le n° 54 du Petit Catalaunien Illustré)
 

L’ancienne chapelle Sainte-Pudentienne, «sainte Pupu» pour les anciens du quartier, est menacée par un projet immobilier. Rachetée par un promoteur, elle sera rasée si ses habitants ne se mobilisent pas pour la sauver et la transformer en salle de réunions et de spectacles.

Avant la Révolution, la chapelle Sainte-Pudentienne était celle du couvent des «Moines-mariés» qui géraient un petit hôpital réservé aux Aveugles, d’où le nom de la rue voisine. Selon Barbat, elle était alors un lieu de pèlerinage accueillant au moins cinquante mille pèlerins chaque année.

Cette chapelle, vendue à la Révolution, époque où elle tombait en ruine, fut réédifiée de 1822 à 1824. Devenue trop petite pour accueillir les fidèles d’un quartier en pleine expansion autour de la gare, elle sera désaffectée après la construction de l’église du même nom réalisée de 1927 à 1930 au cœur de la Rive-Gauche, à l’angle des rues de Fagnières et des Brasseries.

Une photo de Durand, photographe châlonnais de père en fils dès la fin du XIXème siècle, nous permet de découvrir l’intérieur de cette chapelle avant sa désaffection. Depuis, cet intérieur a été remanié et adapté aux besoins séculiers de l’école privée de l’abbé Camus. Celle-ci fermant ses portes à la fin de l’année scolaire en cours, ses bâtiments et la chapelle ont été vendus à l’OPAC, l’office public d’HLM de Châlons qui prévoit de tout raser.

L’information aussitôt connue, l’Association Nouvelle Catalaunie est intervenue auprès du nouveau propriétaire pour plaider la cause de la chapelle. Elle constitue en effet un patrimoine architectural intéressant à protéger et à restaurer dans le cadre de la ZPPAUP, la zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager que la ville de Châlons vient de lancer (voir par ailleurs).

Cette chapelle contient encore par ailleurs dumobilier liturgique tout aussi intéressant, dont un autel du XVIIIème provenant de la cathédrale, un retable, un tabernacle et une statue de sainte Pudentienne. Leur destruction ou leur dispersion entre des mains de collectionneurs privés constituerait une véritable perte pour notre patrimoine local.

Restaurée et réaménagée, la chapelle constituerait une intéressante salle de réunion et de spectacles pour les associations dans un quartier destiné à s’étendre qui ne possède pas un tel équipement. S’agissant des objets liturgiques, leur versement à la conservation des Musées de Châlons nous paraîtrait constituer une bonne solution.


La chapelle en mars 2006


Le portail, rue Jules Lobet


détail du portail, rue Jules Lobet


détail du portail, rue Jules Lobet


 

La chapelle avant 1930 (photo Durand) cliquez dessus pour l'agrandir



Le maître autel en 2006


détail du maître autel exécuté en 1765 par le chanoine Lemaître pour la chapelle d'axe de la cathédrale

Nos interventions

Châlons, le 9 mars 2006

Monsieur l’Architecte des Bâtiments de France,

[...] Nous souhaitons par ailleurs attirer votre attention sur la chapelle Sainte-Pudentienne, située rue Jules Lobet à Châlons-en-Champagne, intégrée dans un ensemble immobilier récemment vendu par l’évêché de Châlons à l’OPAC et qui serait destiné à être intégralement rasé.

Cette chapelle du XIXème siècle constitue un patrimoine architectural intéressant à protéger et à restaurer dans le cadre de la ZPPAUP. Elle contient encore par ailleurs des objets liturgiques tout aussi intéressant, dont un autel du XVIIIème provenant de la cathédrale, un retable, un tabernacle et une statue de sainte Pudentienne dont la destruction ou la dispersion entre des mains de collectionneurs privés constituerait une véritable perte pour notre patrimoine local.

Aussi nous vous saurions gré d’intervenir, comme nous le faisons de notre côté, auprès des nouveaux propriétaires et de la ville de Châlons afin de sauvegarder ce patrimoine dont vous trouverez ci-joints d’intéressantes photos.

Nous vous prions de croire, Monsieur l’Architecte des Bâtiments de France, à l’assurance de notre considération distinguée.
 

Châlons, le 9 mars 2006
 

Monsieur le Député-Maire,

Nous attirons votre attention sur la chapelle Sainte-Pudentienne,...

Cette chapelle du XIXème siècle constitue un patrimoine architectural intéressant à protéger et à restaurer dans le cadre de la ZPPAUP que vous venez de lancer sans nous concerter. [...]

Aussi nous vous saurions gré d’intervenir, comme nous le faisons de notre côté, auprès des nouveaux propriétaires afin de sauvegarder ce patrimoine dont vous trouverez ci-joints d’intéressantes photos. Nous avons par ailleurs saisi M. l’Architecte des Bâtiments de France de ce dossier

Nous vous prions de croire, Monsieur le député-maire...

Châlons, le 9 mars 2006

Monsieur le Président,

Nous attirons votre attention sur la chapelle Sainte-Pudentienne, située rue Jules Lobet à Châlons-en-Champagne, intégrée dans un ensemble immobilier récemment vendu par l’évêché de Châlons à l’OPAC et qui serait destiné à être intégralement rasé.

[...]

Aussi nous vous saurions gré de nous apporter toutes garanties quant à une telle sauvegarde de ce patrimoine dont vous trouverez ci-joints d’intéressantes photos. Nous avons par ailleurs saisi MM. le Député-Maire et l’Architecte des Bâtiments de France de ce dossier.


Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à l’assurance de notre considération distinguée.
 

Monsieur Jean-Louis Devaux
Président de l’OPAC
Rue Joseph Servas
51000 Châlons-en-Champagne

 

 
 

© 2001 Association Nouvelle Catalaunie
Tous droits de reproduction et de représentation réservés